You are here:

Les clients d’abord : CLG nomme Yves Ollivier Directeur Général du nouveau bureau de Pointe Noire Congo

La nomination par CLG d'Yves Ollivier en tant que directeur général de son nouveau bureau à Pointe Noire marque une étape importante dans l'expansion du cabinet en République du Congo.
Yves Ollivier

Le groupe panafricain de conseil juridique et commercial CLG a nommé Yves Ollivier au poste de directeur général de son bureau en République du Congo. CLG a récemment ouvert un bureau à Pointe Noire – surnommée la capitale du pétrole et du gaz du pays – afin de renforcer son soutien aux projets d’hydrocarbures et de consolider sa présence en Afrique. En sa qualité de directeur général, Yves Ollivier supervisera toutes les opérations dans le pays, en fournissant des conseils juridiques spécialisés et un soutien stratégique aux clients du secteur pétrolier et gazier.

Yves Ollivier est titulaire d’une maîtrise en droit des affaires de l’Université de Caen et d’un certificat d’aptitude à la profession d’avocat de l’Ecole du Barreau de Paris. Yves Ollivier a acquis une grande expérience auprès de plusieurs cabinets d’avocats français et de la société française TotalEnergies. Son expérience s’étend à la République du Congo et au Cameroun, où il a travaillé dans diverses organisations juridiques, fournissant un soutien commercial, juridique et de conseil à un certain nombre de clients et d’entreprises. Au-delà du conseil juridique, Ollivier a été coorganisateur de Business Talk Congo de mars 2018 à janvier 2020, où il a organisé des conférences et des débats sur l’agro-industrie, le secteur numérique, le contenu local dans le secteur pétrolier et le développement du secteur minier en République du Congo.

En tant que l’un des plus grands producteurs de pétrole d’Afrique et un producteur émergent de gaz naturel, la République du Congo offre des opportunités significatives pour les investisseurs. Le pays vise à doubler sa production d’hydrocarbures pour atteindre 500 000 barils par jour, tout en développant son industrie du gaz naturel. Cette année, le projet Congo LNG a livré sa première cargaison, attirant de nouveaux acteurs du marché et augmentant la demande de services juridiques.

Des multinationales comme Perenco, Eni et TotalEnergies, en collaboration avec la Société nationale des pétroles du Congo, font progresser l’exploration et le développement, grâce à des études géologiques récentes. TotalEnergies a récemment annoncé un investissement de 600 millions de dollars pour renforcer les activités d’exploration et de production en République du Congo, le capital devant soutenir le développement du champ Moho Nord en offshore profond du pays. La compagnie pétrolière et gazière Trident Energy a acquis des participations dans les champs Moho-Bilondo, Nkossa, Nsoko II et Lianzi.

Outre les sociétés E&P, les sociétés de services mondiales et régionales se voient offrir une multitude d’opportunités sur le marché congolais du pétrole et du gaz. La société multinationale de services pétroliers Saipem, par exemple, a obtenu un contrat pour des travaux liés au projet de GNL au Congo. À mesure que le marché du pétrole et du gaz du pays se développe, ces opportunités sont appelées à se multiplier. Le gouvernement invite donc les investisseurs étrangers à atteindre les objectifs de production, créant ainsi de nouvelles transactions soutenues par des entreprises telles que CLG. Grâce à sa grande expertise industrielle et à sa présence sur plusieurs marchés africains, CLG est bien placé pour devenir le groupe de conseil juridique et commercial préféré du secteur pétrolier et gazier de la République du Congo.

« Notre nouveau bureau de Pointe Noire en République du Congo tire parti de notre marque de premier plan dans le secteur de l’énergie – construite depuis de nombreuses années par des avocats internationaux, régionaux et locaux de premier plan – pour soutenir notre clientèle mondiale sur les marchés africains de l’énergie », déclare Zion Adeoye, PDG de CLG. « L’arrivée d’Yves permet à CLG de fournir un service complet à ses clients internationaux au Congo-Brazzaville ».

Sous la direction d’Ollivier, les activités de CLG en République du Congo consisteront notamment à offrir des services de conseil juridique et stratégique complets à des clients de diverses industries, avec un accent particulier sur le secteur du pétrole et du gaz. Le bureau de CLG Congo fournira des services transactionnels dans le domaine de l’énergie, notamment le développement de projets et le soutien aux fusions et acquisitions pour les secteurs du gaz naturel, du GNL, de l’électricité, des énergies renouvelables et des carburants, y compris un soutien total à la décarbonisation.

Depuis la création du cabinet, CLG a travaillé avec un large éventail d’entreprises nationales et internationales sur des questions relatives aux transactions énergétiques internationales, aux joint-ventures entre entreprises régionales et internationales, aux questions environnementales, aux accords d’exploration et de développement, aux conseils fiscaux, à l’OHADA, aux litiges du travail, aux accords de transport et de stockage, à la distribution en aval, au financement de projets et aux questions générales relatives aux entreprises. Le bureau du Congo-Brazzaville bénéficiera d’un vaste réseau de services juridiques, fiscaux et autres services professionnels fournis par CLG.

CLG – anciennement Centurion Law Group – a changé de nom pour refléter son engagement renouvelé à soutenir la croissance et le succès de l’industrie pétrolière et gazière en Afrique. Visitez le nouveau site web de CLG à l’adresse www.clgglobal.com pour plus d’informations sur les services du cabinet.